Crédit immobilier : quelle procédure ?

Vous avez deux possibilités pour obtenir un crédit immobilier :

Faire une demande de crédit à votre banque, celle où sont déjà domiciliés vos comptes bancaires.
Faire une demande de crédit à une autre banque. la banque pourra vous demander d’ouvrir un compte chez elle.
Les conditions d’octroi des crédits immobiliers ne sont pas encadrées par la loi. Une banque est libre d’accepter ou de refuser votre demande de crédit immobilier.

L’acceptation ou le refus de la banque ainsi que le montant du crédit dépendent notamment :

De votre niveau de revenus et de la stabilité de vos revenus.
De la structure et des revenus du ménage.
De votre situation conjugale. Il est plus difficile d’obtenir un crédit lorsque l’on est en instance de divorce.
Du montant de votre apport personnel. Plus votre apport est important, plus les conditions du crédit sont intéressantes (en termes de montant et de taux).
D’autres éléments permettant à la banque d’évaluer votre capacité à rembourser le crédit.

Avant de vous proposer une offre de crédit immobilier, la banque vous informera sur les risques et les conséquences d’un emprunt immobilier, notamment les risques de surendettement. La banque vous adressera par courrier une offre de prêt.

L’offre est valable 30 jours à compter de la date de réception. Vous devez respecter un délai de réflexion de 10 jours avant de donner votre réponse. La durée d’un crédit immobilier est variable et dépend en grande partie du montant du crédit immobilier. En moyenne, un crédit immobilier a une durée de 25 ans.

Bon à savoir : pour qu’un crédit puisse être qualifié de crédit immobilier, il faut que le montant emprunté à la banque soit supérieur à 75 000 euros. Dans le cas contraire, le crédit entre dans la catégorie des prêts à la consommation.

Le taux du crédit immobilier est calculé en fonction de plusieurs facteurs macro-économiques (taux directeurs principalement) mais aussi en fonction de la durée du crédit et de votre capacité de remboursement. Pour en savoir plus sur les taux immobiliers, lire la fiche « Taux immobilier ». Le taux peut être fixe (cas le plus fréquent) ou variable.

Pour limiter les risques de non-remboursement, la banque peut exiger la mise en hypothèque du bien immobilier. L’hypothèque autorisera la banque à récupérer votre bien immobilier en cas de défaut de remboursement. Pour en savoir plus, lire la fiche « Hypothèque ».

Crédit immobilier : quelle procédure ?
4.9 (98%) 32 votes